Cuenca, ville coloniale au Sud du pays.

Publié le par Clo et Pierre

Après avoir passé une semaine chez Pierre RIOUFFRAIT à Lago Agrio dans le nord est de l’Equateur, nous sommes retournés à San Francisco pour terminer les reportages sur les micros entreprises d’Ahuana. Une version espagnole du DVD quasiment terminée vient d’être rendue à Pierrick. Il pourra s’en servir dans les communautés pour faire connaitre les projets mis en place aux Indigènes. Une grande partie du travail est fini, il ne manque qu’à mettre des sous titres pour la version Française. Nous avons également envoyé a Nolwenn, responsable des cabanas Nanambiiki un petit reportage qui lui servira de bande-annonce pour présenter les séjours proposés aux touristes. Nos deux premiers projets terminés nous avons refait nos sacs et pris le bus pour Cuenca au sud du pays.

 

Cuenca est la troisième ville du pays. Elle est classée au patrimoine de l’Unesco pour ses bâtiments coloniaux : églises et maisons anciennes. Nous avons fait une petite visite de cette ville dont les bâtiments sont très bien conservés.
Patio dans lequel se trouve une collection de petites statuettes de Jesus. Il en a pour tous les goûts, toutes les tailles et toutes les couleurs.


Eglise style colonial de nuit.

La visite touristique classique c’est poursuivit par celle du musée Aborigène qui retrace l’évolution des cultures Indigènes de -5000 à 1500 après JC. Un grand nombre de statuettes, outils en céramique, bronze ou en os sont présentés. On retrouve entre autre les civilisations Valdivia, Canari, Puruha.

Puis nous avons continué par une visite de musée moins classique : le musée du squelette. Ce musée fut fondé par Mr Gabriel Moscoso. Ce scientifique collectionne les squelettes d’animaux en tout genre, du cheval à l’éléphant en passant par la chauve souris, le lama et le caïman. Dans une grotte on trouve même un homo sapiens. Visite atypique.   

L'homme et ses animaux de compagnie : le chat, la souris, le coq, la poule, le chien.

Clo et son pote le lama.

Au programme des prochains jours : visite d’ateliers d’artisans spécialisés dans l’orfèvrerie d’or blanc, jaune et rouge et argent, ballade dans les marchés locaux de fruits et légumes où l’on va surement mangé du Cuy con Arroz (cochon d’inde avec du riz) ou el Hornado (porc grillé, plat typique que l’on mange avec les doigts), visite d’atelier de fabrication de Panama (chapeau de paja toquila : palmier).


Panamas.

Puis nous poursuivrons notre route vers la communauté de Saraguro où nous serons accueillis par le groupement RED de turismo, projet de tourisme communautaire.

Publié dans Voyage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Timothé GIRAUD 22/02/2009 21:23

Salut Pierre !!!
Content de voir que tout va bien pour toi en Equateur !Je pense que ton voyage est pertinent dans le sens ou tu rencontre et tu vis au quotidien avec l'équatorien "moyen". Donnée essentiel pour entreprendre un projet de tourisme durable.(c'est ce que tu veux faire non ?!) Personnellement j'ai toujours était intéressé par le concept de tourisme durable et le commerce équitable.
Je suis actuellement en Irlande du Nord pour 5 mois, je suis en stage dans une association qui fournit des outils manuels (marteau, tournevis, scies...) pour développer l'artisanat dans les régions pauvres d'Afrique. Expérience trés intéressante dans une atmosphère multiculturelle trés plaisante !
Good luck and see you later !!
Tim

super coco2le retour 16/02/2009 19:04

Vive les hamsters-poissons. Et Pierre doit être trop classe avec le chapeau de lou bega

Les supers Cocos ! 16/02/2009 14:08

Vive les brochettes d'hamster !